leblogdetoinon13

28 juin 2017

LE GAOU

Je vous emmène près de six fours les plages dans le var à l'île du gaou.A proximité de Six Fours Les Plages se trouve l'île du Petit Gaou. Cette petite île vous accueille pour des tournois de pétanque entre amis ou bien des pique nique buccoliques en famille. Bronzette et baignade sont aussi des activités adaptées sur l'île du Gaou. La végétation de pins et les nombreuses criques en font un lieu de destination estivale et printanière idéale. Située après le port du Brusc et face à l'île du Grand Gaou, elle accueille chaque été au mois de Juillet un Festival de Musiques variées. Située dans le prolongement du port du Brusc, face à l'île des Embiez, ce petit paradis est accessible par une passerelle.l'île du Gaou, autrement appelée la "petite Bretagne".

On accède à pied à l'île par une passerelle appelée "Petit pas du coq", sur laquelle trône une statue de femme nue tournée vers la mer. Avant de franchir le petit pont, on aperçoit quelques bateaux de pêche typiques avec les filets colorés posés sur le sol attirant les mouettes à la recherche de poissons.

Une fois le pont franchi, on accès à un petit paradis traversé par plusieurs petits sentiers, tandis qu'un autre sentier en fait le tour. Cet endroit sauvage a plusieurs visages : celui de lagune calme à l'abri du vent, et à quelques mètres, une côte déchiquetée par les vagues qui vienne s'écraser.

Cet environnement exceptionnel, qui le restera si on le respecte, est recouvert de pins maritimes et pins parasols. Des pins penchés aux trons tourmentés et façonnés par le mistral... Une odeur de pin enivrante associée au son de la mer et au chant des cigales l'été... On est bien dans le Sud !
On accède à pied à l'île par une passerelle appelée "Petit pas du coq", sur laquelle trône une statue de femme nue tournée vers la mer. Avant de franchir le petit pont, on aperçoit quelques bateaux de pêche typiques avec les filets colorés posés sur le sol attirant les mouettes à la recherche de poissons.

Une fois le pont franchi, on accès à un petit paradis traversé par plusieurs petits sentiers, tandis qu'un autre sentier en fait le tour. Cet endroit sauvage a plusieurs visages : celui de lagune calme à l'abri du vent, et à quelques mètres, une côte déchiquetée par les vagues qui vienne s'écraser.

Cet environnement exceptionnel, qui le restera si on le respecte, est recouvert de pins maritimes et pins parasols. Des pins penchés aux trons tourmentés et façonnés par le mistral... Une odeur de pin enivrante associée au son de la mer et au chant des cigales l'été... On est bien dans le Sud !
On accède à pied à l'île par une passerelle appelée "Petit pas du coq", sur laquelle trône une statue de femme nue tournée vers la mer. Avant de franchir le petit pont, on aperçoit quelques bateaux de pêche typiques avec les filets colorés posés sur le sol attirant les mouettes à la recherche de poissons.

Une fois le pont franchi, on accès à un petit paradis traversé par plusieurs petits sentiers, tandis qu'un autre sentier en fait le tour. Cet endroit sauvage a plusieurs visages : celui de lagune calme à l'abri du vent, et à quelques mètres, une côte déchiquetée par les vagues qui vienne s'écraser.

Cet environnement exceptionnel, qui le restera si on le respecte, est recouvert de pins maritimes et pins parasols. Des pins penchés aux trons tourmentés et façonnés par le mistral... Une odeur de pin enivrante associée au son de la mer et au chant des cigales l'été... On est bien dans le Sud !
On accède à pied à l'île par une passerelle appelée "Petit pas du coq", sur laquelle trône une statue de femme nue tournée vers la mer. Avant de franchir le petit pont, on aperçoit quelques bateaux de pêche typiques avec les filets colorés posés sur le sol attirant les mouettes à la recherche de poissons.

Une fois le pont franchi, on accès à un petit paradis traversé par plusieurs petits sentiers, tandis qu'un autre sentier en fait le tour. Cet endroit sauvage a plusieurs visages : celui de lagune calme à l'abri du vent, et à quelques mètres, une côte déchiquetée par les vagues qui vienne s'écraser.

Cet environnement exceptionnel, qui le restera si on le respecte, est recouvert de pins maritimes et pins parasols. Des pins penchés aux trons tourmentés et façonnés par le mistral... Une odeur de pin enivrante associée au son de la mer et au chant des cigales l'été... On est bien dans le Sud !
la presqu'île du Gaou, un petit coin de paradis préservé. Une promenade au chant des oiseaux et au bruit de la mer, dans une aire boisée avec de nombreuses criques et petites plages. Un lieu appelé "petite Bretagne".


Nombreuses criques. Aire de pique-nique. Chiens tenus en laisse. Vélos et feux interdits.
Sentier de découverte botanique.
Il y a l'île du petit gaou et celle du grand gaou là nous étions au petit gaou.

Une promenade au chant des oiseaux et au bruit de la mer, dans une aire boisée avec de nombreuses criques et petites plages. Un lieu appelé "petite Bretagne".
Une promenade au chant des oiseaux et au bruit de la mer, dans une aire boisée avec de nombreuses criques et petites plages. Un lieu appelé "petite Bretagne".

DSCN6236

DSCN6237

DSCN6238

DSCN6239

DSCN6240

DSCN6241

DSCN6242

DSCN6243

DSCN6244

DSCN6245

DSCN6246

DSCN6247

j'ai longé la passerelle je n'ai pas pensé hélàs à sortir l'appareil photo tout de suite comme je n'en ai pris que quelques une je vous montre en vidéo la passerelle que j'ai franchi et la vue que l'on a

Ile Du Gaou - France

voilà j'espère que la balade en mer vous a plu bonne journée à tous et toutes.

Posté par marietoinon à 07:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


20 juin 2017

TROMPE L'OEIL

Suite et fin de ma visite à Brignoles avec ce magnifique mur peint.

Un mur qui parle le provençal

Il s’agit d’une réalisation, qui se trouve sur le mur Mireille qui jouxte la gare routière, en commémoration du 150ème anniversaire de la création du FELIBRIGE (association de poètes provençaux) en 1854 et du 100ème anniversaire de l’attribution du prix Nobel de littérature à Frédéric MISTRAL.
C’est pourquoi se trouve un livre géant sur la gauche de la fresque.

Cette fresque est née de l’imagination fertile de Paul Martin qui dirige «L’Escolo de Carami » (’école du parler provençal de la ville)
Cette réalisation a nécessité 1300 heures à son auteur, Y Coeurdeuil pour l’exécution.

Au Travers d’une énorme arche, on distingue un paysage Varois, le village de Brignoles à flanc de montagne. Au premier plan un groupe folklorique effectue une danse sur la place du village

DSCN5444

DSCN5445

DSCN5446

DSCN5447

DSCN5448

DSCN5449

DSCN5451

DSCN5452

DSCN5453

au pied de ce mur un bel arbre et un très joli parterre de fleurs jusgez plutôt

DSCN5454

DSCN5450

DSCN5455

voilà j'ai gardé cet article pour la fin pour vous le faire admirer j'espère que çà vous a plu. J'avoue que j'ai bien aimé la ville, bien aimé l'église mais quand j'ai vu ce mur peint j'ai été fascinée. BONNE JOURNEE.

Posté par marietoinon à 06:56 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

12 juin 2017

CLAUDE BARZOTTI

 

Claude Barzotti - Le rital (1983)

D’ori­gine italo-belge, Fran­cesco Barzotti, plus connu sous le nom de Claude Barzotti, naît le 23 juillet 1953 en Belgique. Il passe la majeure partie de son enfance en Sicile avant de s’ins­tal­ler dans son pays de nais­sance à 18 ans. 

Fan de musique, il enre­gistre son premier album Madame en 1981. C’est immé­dia­te­ment un succès puisque l’al­bum dépasse les 400 000 exem­plaires vendus. Le chan­teur se fait surtout connaître en 1983 grâce à la chan­son Le Ritalqui devient son titre le plus popu­laire. L’an­née suivante, il ajoute une nouvelle corde à son arc en écri­vant La Pensione Bianca pour la chan­teuse Dalida. En 1990, il connaît un nouveau grand succès avec la chan­son Aime-moi mais par la suite, sa carrière va se ternir. 

Si les années 80 sont une période bénie pour lui, Claude Barzotti n’ar­ri­vera plus à retrou­ver le succès. Ses albums se vendent moins et il est beau­coup moins popu­laire auprès du public. Cela ne l’em­pêche pas d’être choisi comme juré de Stars ce soir sur RTL-TVI en 1998. Il renaît dans le milieu des années 2000 grâce à la nostal­gie des années 80 qui enva­hit la France. Amou­reux de la scène, il ne l’a jamais quit­tée et n’hé­site pas à parti­ci­per à divers concerts comme le Zénith de la soli­da­rité en 2011 à Lille. En 2016, il annonce son retour sur scène pour une série de concerts. Voici quelques chansons que je vous ai choisi en ce lundi.

Claude Barzotti Aime moi live ♥♫♥

1984-Claude Barzotti - Je Ne T'écrirai Plus (maxi)

Claude Barzotti - Prend bien soin d'elle

Claude Barzotti - Madame

 

 

Posté par marietoinon à 09:12 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

06 juin 2017

EGLISE SAINT SAUVEUR A BRIGNOLES

Nous continuosn notre visite de Brignoles avec cette église.

Lorsque Brignoles n'était encore qu'un petit bourg adossé à la colline, on construisit de 1012 à 1015, Notre Dame des Courtines, orientée est-ouest.

L’accroissement important de la population du à la venue des Comtes de Provence nécessita la construction d'une plus grande église : Saint-Sauveur, nom qui lui fut probablement donné en référence à la cathédrale d'Aix-en-Provence. Faute de place, l’église ne put être orientée que nord-sud.

Les deux édifices religieux cohabitèrent pendant 3 siècles jusqu'à leur union, où le premier devint une chapelle du second.

Le portail roman de l'église Saint-Sauveur, inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments et des sites, est formé de colonnes et de chapiteaux Corinthiens dont le modèle se retrouve dans la conception des bais géminées de la maison romane, située à proximité.L’église primitive qui était sous le titre de Sainte-Marie fut reconstruite de 1012 à 1015 et consacrée en 1056. De cette église, il ne reste plus que quelques parties encastrées dans l’abside proche de la sacristie. Voici d'abord l'extérieur

DSCN5338

DSCN5339

DSCN5340

DSCN5341

DSCN5376

DSCN5377

puis nous entrons découvrir l'intérieur

DSCN5342

DSCN5347

DSCN5359

DSCN5351

DSCN5365

DSCN5343

DSCN5344

DSCN5360

DSCN5361

DSCN5357

DSCN5363

DSCN5364

DSCN5366

DSCN5368

DSCN5369

DSCN5370

DSCN5371

DSCN5372

DSCN5374

nous terminons par les vitraux

DSCN5356

DSCN5358

voilà pour la suite de ma visite à Brignoles j'ai encore 1 article sur cette ville à vous faire voir BONNE JOURNEE.

 

 

Posté par marietoinon à 09:07 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

29 mai 2017

BRIGNOLES SUITE

Nous continuons notre visite de Brignoles avec la fontaine place Caramy

Les 3 vasques, les mascarons à tête de lion et les canons ont longtemps disparu sous les concrétions calcaires recouvertes de mousse. D’où son surnom de Fontaine « Champignon ». Elle a été restaurée 1825 puis en 2003 lors des travaux réalisés sur la place. Au moyen âge, cette place est une esplanade qui permet l'accès à la porte du même nom. Dès le XIVéme siècle des maisons existent et forment le faubourg Carami. Ceinturée d'auberges et d'hôtels la place est très tôt le cadre de fêtes en l'honneur des grands du royaume. Au XVIIIéme siècle la place devient incontournable on y installe les premiers bancs publics. En 1993 la place Caramy change de nom pour devenir la place de l'hôtel de ville dont voici la fontaine

DSCN5329

DSCN5330

puis d'autres petites fontaines prises lors de ma visite

DSCN5321

DSCN5375

DSCN5385

DSCN5413

A l'entrée de la ville LA  STATUE DU MINEUR

Terre de bauxite (du nom des Baux de Provence), pendant près de 100 ans, Brignoles et sa région ont tiré leur richesse et leur identité de cette terre rouge. Fermées au début des années 90, les mines ont employé jusqu’à plus de 1000 ouvriers.

Une mémoire toujours visible sur le flan des collines, à la sortie de la ville, et encore présente dans la mémoire de beaucoup de Brignolais. En témoigne la statue du mineur, conçue par Laurent Inquimbert, inaugurée en octobre 2010, Place des cars, pour la reconnaissance de ce que l’on nommait les « Gueules rouges ». Brignoles est aujourd’hui fière des ouvriers qui ont travaillé au fond de chaque puit pour extraire la bauxite pendant plus d’un siècle

DSCN5435

DSCN5436

puis on s'avance dans la ville pour découvrir ce joli parterre de fleurs

DSCN5437

DSCN5438

DSCN5439

DSCN5440

DSCN5441

DSCN5442

A l'intérieur de la ville on peut admirer le buste monument de JUSTE FRANCOIS MARIE RAYNOUARD

Né à Brignoles (Provence), le 8 septembre 1761.

Il fut incarcéré sous la Terreur, député sous le Consulat et l’Empire et refusa le portefeuille de la Justice que lui offrit Carnot. Avocat, poète, auteur dramatique il s'occupa de philologie et étudia les langues romanes. Lauréat de l'Institut en 1804, sa tragédie des Templiers, qui est restée son chef-d'œuvre, lui ouvrit les portes de l'Académie ; il ne fit pas personnellement les visites d'usage et les fit faire par son frère, ce qui donna lieu à des malentendus ; il fut élu le 7 octobre 1807 en remplacement de Ponce-Denis Écouchard-Lebrun et reçu par Bernardin de Saint-Pierre le 24 novembre suivant. Son discours de réception contenait une louange excessive de Napoléon ; il fut inséré intégralement dans le Moniteur du 29 novembre 1807.

Il fit partie de la Commission du Dictionnaire. À la mort de Suard, en 1717, il fut nommé secrétaire perpétuel ; il garda ses fonctions pendant une dizaine d'années et démissionna, pour raisons de santé, en 1826 ; il fut alors remplacé par Auger et resta secrétaire honoraire. Il exerça pendant ce temps une grande influence sur les élections ; il soutint la proposition Ch. Lacretelle. En 1816 il avait été nommé membre de l'Académie des Inscriptions. Voulant travailler sérieusement au Dictionnaire, il rechercha les origines de la langue dans les œuvres éparses et tronquées des anciens troubadours, ce qui le conduisit à s'occuper du provençal classique ; cela l'amena à l'hypothèse d'une langue romane unique d'où sortirent plus tard les différentes langues du midi de l'Europe. Il créa pour ainsi dire une nouvelle érudition philologique et, à ce point de vue, on peut le considérer comme le précurseur des Paulin et Gaston Paris.

Mort le 27 octobre 1836

DSCN5416

DSCN5418

DSCN5417

voilà la suite de cette ville bientôt, désolée pour les motos et voitures impossibles de les éviter. Bonne journée

 

 

 

e

Posté par marietoinon à 11:40 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :