leblogdetoinon13

05 décembre 2017

LE PORT DE BANDOL

Le port de Bandol est situé au sud de la commune, face à l'île de Bendor. Le port est composé d'un bassin unique de 16 ha protégé par une grande jetée en enrochements de 340 m de long. Le môle nord-est prolongé par une petite jetée. La grande jetée sud est couronnée par une promenade aménagée ponctuée par onze bornes d'amarrage en tube de fonte, encastrées dans le massifs en maçonnerie de pierre de taille daté de 1881.

L'entrée de port est balisée par deux signaux d'entrée de port positionnés aux extrémités de chaque jetée (tourelle rouge et blanche en acier et petite balise verte). Les passerelles qui longent la jetée sont flottantes mais les appontements en béton sont fixes. Les quais historiques (quai de la consigne et ses prolongements vers l'ouest) sont couronnés en pierre de taille. Le quai d'honneur, face à l'hôtel de ville, construit en 1955, est également en pierre de taille. La structure du quai de la consigne, comprend encore des agrafes en plomb et quatre bornes d'amarrage cylindriques en pierre calcaire. Le quai de la consigne, construit en 1870, est un massif de béton de 3,5 m de haut sur 2 m de large, surmonté d'un mur incliné en maçonnerie hydraulique de 1,9 m d'épaisseur. Les quais sud (quai du stade) et est (quai des pêcheurs) sont en béton. Le port dispose de 1700 anneaux et accueille aussi bien les yachts jusqu'à 40 m de long que des pointus traditionnels mis en valeur vers le quai d'honneur, des pêcheurs et des professionnels proposant un service de navettes et de promenade en mer. Le port est équipé d'une capitainerie située vers la zone de carénage et une cale de mise à l'eau face à l'île de Bendor. Les premières mentions, attestant de l’utilisation de la baie de Bandol comme port, datent de 1259, suite à un différend entre Barral des Baux et l’Abbé de Saint Victor, seigneur de la Cadière. En 1354, la reine Jeanne attribue à l’abbé de Saint Victor le port et l’île de Bendort. Voici les photos que j'ai pu prendre de ce joli port, je vous laisse admirer!

DSCN6254

DSCN6248

DSCN6252

DSCN6253

DSCN6254

DSCN6256

DSCN6258

DSCN6261

DSCN6260

DSCN6259

DSCN6268

DSCN6277

DSCN6254

DSCN6279

DSCN6278

DSCN6263

DSCN6283

 


DSCN6260

DSCN6280

DSCN6281

DSCN6282

DSCN6284

DSCN6286

et voici les jolies choses aussi trouvées sur le port!

DSCN6289

DSCN6290

DSCN6275

DSCN6276

voilà j'espère que la balade au port vous aura plu, bonne journée à tous et toutes.

Posté par marietoinon à 07:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]


30 novembre 2017

BANDOL LA VILLE

Bandol est une petite ville balnéaire très agréable. Certes, la vue que l’on a depuis la mer, avec ses barres d’immeubles modernes blancs ne se fondant pas très bien dans le paysage à la végétation typiquement méditerranéenne, n’est pas exceptionnelle. Néanmoins, la ville possède un charme particulier une fois sur terre, avec son petit port très mignon, son casino, sa célèbre maison des vins, et ses nombreuses boutiques branchées et restaurants.

On y trouve également différentes statues. Le buste d’Alfred Vivien (un ancien maire à la fin du 19ème siècle), la statue de l’improvisateur (à des airs de Peter Pan avec sa flûte traversière), la fontaine du bicentenaire.

Le centre du village traditionnel de Bandol est situé autour d'une place appelée Place de l'Europe juste derrière la promenade. Ctte place est en fait une série de trois places séparés par des terrasses surélevées où une grande fontaine, des platanes ombragés et des cafés animés se combinent avec la vue à travers le port pour créer une place provençale traditionnelle très attrayante.

Au sommet de la place se trouve l'un des monuments historiques les plus importants de Bandol, l'église Saint-François de Sales. Les rues autour de cette place sont également intéressants à explorer avec une surprise à chaque coin comme par exemple une ancienne fontaine, une petite maison débordant des fleurs ou une grande villa Belle Epoque. D'abord l'entrée de Bandol.

DSCN6251

DSCN6250

DSCN6257

beaucoup de circulations dans cette ville toujours très animée hiver comme été puis j'ai aperçu cette jolie fontaine

DSCN6265

DSCN6266

je me suis arrêté devant le monument aux morts de la ville

DSCN6271

DSCN6272

DSCN6271

j'ai continué mon chemin et j'ai croisé cette petite fontaine ( désolée pour les touristes nous étions en été et plein de monde ce jour là)

DSCN6273

DSCN6274

les maisons étant toutes belles celle là m'a tapé dans l'oeil je l'ai bien aimé

DSCN6288

mais là j'ai été fascinée par cette statue de l'improvisateur ( oui elle a des airs de peter pan avec cet enfant jouant de la flûte) désolée encore un monde fou ce jour là et les touristes affluaient de partout, impossible de les louper ( dommage)

DSCN6291

DSCN6293

hihihi ouh la vicieuse me direz vous je l'ai prise sous tous les angles hihi

DSCN6292

DSCN6294

puis nous nous sommes attablés à une des jolies terrasses

DSCN6296

DSCN6297

DSCN6295

DSCN6303

je me retourne en voulant voir l'église saint françois de Sales ( manque de bol encore un grand mariage y était célébré impossible d'y entrer j'étais un peu déçue  vous montre ce que j'en ai pris.Derrière la Mairie, au fond d'une place ombragée, on découvre l'église de Bandol faisant face au port.
Construite entre 1747 et 1749, elle sera érigée en paroisse en 1751, bénie par Mgr Belzunce, évêque de Marseille, diocèse de Bandol.
Une seule nef au départ, sa forme actuelle lui fut donnée plus tard.
En 1782, on ouvrit deux nefs latérales (chapelles Saint-Elme et Saint-Vincent-de-Paul) de part et d'autre, des arcades en plein cintre unissant les nefs entre elles.
L'abside abrite un chœur entouré de boiseries et décoré de fresques.
La façade possède trois portes, donnant sur une terrasse, avec linteaux courbés et entablements.
Le clocher carré surmonté d'une ferrure d'horloge jouxte l'abside
.

DSCN6300

vous voyez je ne vous avait pas menti ils fonçent tous pour le mariage grrr j'avais pas de chance

DSCN6301

DSCN6302

Alors pour ne pas vous laisser sur une fin d'église sans intérieur j'en ai pris 2 sur le net  qui vous montre dedans comme s'est

explo_2_83130_5_photo1_g

explo_7_83123_3_photo1_g

je finirai cet article par la fontaine du bicentenaire en face de l'église

DSCN6298

elle est toute simple me direz vous oui mais au dessus surplombant la fontaine voici

DSCN6305

DSCN6306

voilà c'est la fin de ce premier article sur cette ville de Bandol, un autre suivra car bien sûr je ne vous ai pas tout montré, j'espère que çà vous a plu!

 

 

 

Posté par marietoinon à 17:24 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

14 novembre 2017

LE FORT NAPOLEON

Dernier fort fait lors de ma visite à la seyne sur mer, le fort Napoléon.

En 1793, sous le régime de la Terreur, Toulon, se livre aux Anglo-Espagnols qui formaient blocus en Méditerranée. Les Anglais en renforcèrent la défense déjà considérable et construisirent notamment au sommet de la colline Caire à La Seyne, une redoute en terre et en bois appelée redoute Mulgrave. Dans la nuit du 16 au 17 décembre 1793, les soldats français enlevèrent cette redoute après de violents combats auxquels participait Napoléon Bonaparte, alors officier d'artillerie, qui y reçut une blessure.
En 1811, ce militaire devenu Empereur se souvint sans doute de cet épisode, puisqu'il fut prévu sur le sommet de la colline Caire, la construction d'un fort militaire, type "redoute modèle nº2", dont deux exemplaires seulement ont été réalisés en France.
Ce fort est un fort carré, bastionné à cour centrale et entièrement casematé. Sa construction débuta en 1812 pour s'achever en 1821. Le Fort Caire (il ne deviendra Fort Napoléon que plus tard) ne participera jamais à des combats, excepté en 1944 lors de la libération de notre territoire. Désarmé en 1973, il est revenu à la ville de La Seyne qui y a fait procéder à d'importants travaux de restauration
.

Désarmé en 1973, il est loué par la ville de La Seyne qui en fera plus tard l'acquisition. II est alors restauré et aménagé, et en juillet 1984, le Centre de Rencontres et d'Echanges Culturels du Fort Napoléon est inauguré.Voici les quelques photos que j'ai pu y prendre.

DSCN6363

DSCN6358

DSCN6326

DSCN6359

DSCN6362

 

DSCN6361

DSCN6360

 

DSCN6357

DSCN6340

 

DSCN6365 (1)

DSCN6364

 

Posté par marietoinon à 17:27 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

03 novembre 2017

MUSIQUE A CHOEUR OUVERT

Bonjour les amis pour cette nouvelle édition de Musique à choeur ouvert dirigé parFarohzen et c'est moi qui m'y colle avec comme thème

CHANSONS OU MUSIQUES DE FILMS EN RAPPORT AVEC LES SAISONS. voici ce que je propose bonne chance à tous

wGSpHcI96mq_VXhr0WRippvu3K0

Alors voici ce que j'ai choisi

Philippe Rombi- Une hirondelle a fait le Printemps(piano solo)

Trois petites notes de musique - Yves Montand (cover) musique du film l'été meurtrier

LEGENDS OF THE FALL - THE LUDLOWS (VIOLIN & PIANO) - JAMES HORNER musique du film legende l'automne

 

 

 

Posté par marietoinon à 10:15 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

14 octobre 2017

LE FORT DE L'EGUILETTE

Construit sous Louis XIV, le fort de l'Eguillette forme avec la Tour Royale et le fort de Balaguier un ensemble stratégique destiné à interdire l'accès à la petite rade de Toulon. Avec sa tour carrée et ses deux ailes en retour, il offre un exemple unique de l'architecture militaire sur nos côtes.

Sa situation :

Situé sur la corniche Bonaparte, il offre une trés belle vue sur la rade de Toulon.
Le fort fut déclassé le 5 février 1877. Après avoir servi quelques temps de casernement à des troupes d'infanterie de Marine, il fut cédé à la Marine le 10 août 1924 pour le service des ateliers et des magasins de défenses sous-marines.

Il est toujours occupé par la Marine nationale qui a entrepris une importante et remarquable opération de restauration depuis 1997.

Un peu d'histoire :

Le fort est construit entre 1672 et 1680 pour compléter la protection de la petite rade à l'époque où Toulon acquiert son rôle de premier plan comme port de guerre.

La protection de Toulon par la Grosse Tour et par le fort de Balaguier contre des bâtiments voulant pénétrer en force dans la rade ne semblait pas suffisante à Vauban. Il fit ériger deux nouveaux forts sur la pointe de l'Eguillette et sur la rade des vignettes.
C'est en 1672 que débute la construction de l'ouvrage, dans le contexte des préparatifs de la Guerre de Hollande. La Tour sera terminée en 1680. Le fort de l'Eguillette offrait à la fin du 17ème siècle, une protection efficace au port de Toulon mais aussi aux rivages seynois.

L'appellation de l'Eguillette semble venir de la présence en ces lieux de points d'eau douce (aygade) où les navires venaient se ravitailler.
Contrairement aux constructions rondes des forts de Balaguier et de la Tour Royale, la Tour de l'Eguillette est carrée, flanquée de deux ailes obliques. On y trouve un couloir et une batterie à ciel ouvert avec des parapets et des embrasures, derrière lesquels 2 canons menaçaient la rade en tir rasant.

Le Fort de l'Eguillette est un Fort en batterie basse : à l'époque de la marine à voile, il était utilisé pour faire feu sur la coque des navires.
Devant le progrés réalisé par l'artillerie au milieu du 19 ème siècle, la batterie de droite fut casematée par des voûtes en maçonnerie. La batterie de gauche pouvant être tournée contre l'arsenal en cas de prise du fort, fut remblayée.
La face arrière des deux ailes est formée par une galerie de fusillade se raccordant sur celle de la tour. Le rez-de-chaussée de la galerie est voûté et ses murs sont percés de créneaux pour la défense rapprochée au fusil.

Le mur de façade de l'aile gauche est l'ancien parapet d'infanterie, dont on peut encore apercevoir les créneaux de fusillade. Voici les photos que j'ai pu prendre

DSCN6348

DSCN6349

DSCN6350

DSCN6351

DSCN6352

DSCN6353

DSCN6354

DSCN6355

DSCN6347

DSCN6341

DSCN6342

DSCN6343

DSCN6344

DSCN6345

DSCN6346

Posté par marietoinon à 10:58 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :