Mike Brant, de son vrai nom Moshé Michaël Brandt, est un chanteur israélien né le 2 février 1947 à Nicosie et mort le 25 avril 1975 à Boulogne-Billancourt. Wikipédia

 

C’est en 1969 qu’il arrive à Paris, et se produit grâce à Carlos au club Bistingo. Carlos lui fait également rencontrer l’un des compositeurs de Sylvie Vartan et Johnny Hallyday, Jean Renard, qui lui écrit aussitôt Laisse-moi t’aimer. Il passera deux mois à travailler en studio, réécrivant phonétiquement les paroles en hébreu. Avec plus d’un million d'exemplaires vendus, la chanson devient rapidement un énorme succès et il est invité dans les émissions de télévision.

Le 28 octobre 1970, il interprète Mais dans la lumière et remporte le Grand Prix RTL international. Le 14 février 1971, il est victime d’un accident de la route à Attignat. Son producteur Jean Renard en profite pour en faire un coup de publicité, en ajoutant bandages et tuyaux sur un Mike hilare. Les photos sont vendues à la presse pour être publiées dès le lendemain. La légende selon laquelle Mike a subi un traumatisme crânien perdurera longtemps comme une des explications pour ses « suicides ». En novembre 1971, Dalida lui propose de participer à son spectacle à l’Olympia de Paris, prévu pour soixante-trois jours. À cette époque, il part en tournée avec Esther Galil, avec qui il noue une grande amitié.

En 1972, il chante Qui saura, reprise de Che sarà (écrite en 1971 par le compositeur italien Jimmy Fontana pour le festival de San Remo) , qui devient rapidement numéro un des hits et dépasse Claude François en popularité. Les succès s'enchaînent : C'est ma prière la même année, Rien qu’une larme, Tout donné, tout repris et Viens ce soir en 1973, C’est comme ça que je t’aime, Serre les poings et bats-toi, On se retrouve par hasard et Qui pourra te dire ?en 1974. Classé dans les « chanteurs à minettes »1, comme Patrick Juvet, Christian Delagrange, Dave, Frédéric François, il multiplie les tournée et donne plus de soixante-dix galas pendant l’été.

Suicide[modifier]

Épuisé par le rythme de sa carrière et affecté psychologiquement par la guerre dans son pays (il s'est rendu sur place pour soutenir les soldats et en est sorti changé et traumatisé), il fait un séjour en hôpital psychiatrique où on lui diagnostique une dépression. Il fait une première tentative de suicide le 22 novembre 1974, en se jetant du cinquième étage de l'hôtel de la Paix, à Genève. Le bruit court à l'époque que Mike Brant est resté bloqué aux rambardes du troisième étage, accroché par le talon d'une de ses chaussures qui aurait freiné et finalement stoppé sa chute. Il en est quitte pour un nouveau traumatisme crânien, deux fractures aux jambes et deux mois d'hôpital. C'est à cette époque qu'il commence à se droguer, sa consommation de cocaïne débouchant sur trois overdoses2.voici les chansons les plus célèbres de lui aimez-vous?????