Martigues est une commune française des Bouches-du-Rhône en Provence, également connue sous le surnom de « Venise provençale ». Elle s'étend sur les rives de l'étang de Berre et sur le canal de Caronte. Elle est composée de trois quartiers et de plusieurs villages. Les habitants sont appelés Martégaux et Martégales, mais on peut aussi parler de martegau (équivalent provençal de Martégal, prononcé martégaou) et martégallois.

Martigues est située sur la bordure sud-ouest de l'étang de Berre, de part et d'autre du canal de Caronte qui relie l'étang à la Mer Méditerranée1. La commune s'étend de la Côte Bleue (au sud) en passant par les villages de Saint-Pierre-les-Martigues, Saint-Julien-les-Martigues, La Couronne, Carro, Lavéra, jusqu'à celui de Croix-Sainte au nord. Elle donne au sud-ouest sur le golfe de Fos et au nord-est sur l'étang de Berre, pour un total de 7 144 hectares dont 697 hectares de forêts et 40 kilomètres de linéaire maritime dont 11 sur la côte méditerranéenne.
Le nom de Martigues est rattaché à son pluriel, en effet on parlait encore des Martigues en 1890.

La ville se compose de trois quartiers : Ferrières au nord (côté Camargue), l'Île sur le canal (île Brescon) et Jonquières au sud (côté Côte Bleue)

Voici quelques photos du quartier de FerrièresPoint de passage obligé entre la mer Méditerranée et d’étang de Berre, à proximité immédiate de la Côte Bleue, Martigues doit la pérennité de son occupation à cette situation privilégiée.
A mi-chemin entre Marseille-Les Calanques et Arles-la-Camargue, cette ville posée sur l’eau, avec ses canaux et ses ponts, étend ses bras vers le Sud et la Grande bleue avec les petits ports de pêche de Carro et La Couronne. Vu du pont routier, le centre de Martigues apparaît comme une île ceinturée de quais. Drapée le matin d’une lumière laiteuse, elle se dore au couchant, et mérite bien son surnom de « Venise provençale ». Forte d’une histoire riche en évènements, Martigues a su se préserver de la vague d’industrialisation forcenée de la Côte débutée durant les années 30.
La première occupation attestée du site est située dans l’actuel quartier de l’Ile et datée du Vème siècle avant notre ère.
Au Moyen-Age, trois bourgs apparaissent, chacun protégé par ses fortifications : Jonquières en 950, l’île du Pont Saint-Geniès, fondation comtale datant de 1226, et « la ville neuve » de Ferrières créée en 1250. Un acte d’union des trois quartiers est signé en l’église d’Anjou de Ferrières le 21 avril 1581. Elle devient alors l’une des cités les plus importantes de la Basse Provence, après Marseille.
Aujourd’hui, Martigues est la 4ème ville du département et poursuit son développement, notamment par de grands aménagements publics, en harmonie avec les vestiges du passé. Fidèle à ce dernier, Martigues conserve son charme unique, avec ses jeux de couleurs et de lumières le long des façades du quartier de l’île…

DSCN3291

DSCN3292

DSCN3293

vous voyez ce couple juste devant? je m'approche un peu pour vous les faire voir

DSCN3295

DSCN3296

DSCN3297

DSCN3298

puis nous empruntons le pont tranbordeur qui relie le quartier de Ferrières au quartier de l'île et au quartier de Jonquières

DSCN3299

DSCN3300

la vue sur le pont du quartier de JOnquières

DSCN3301

DSCN3302

DSCN3303

DSCN3304

DSCN3305

DSCN3610

DSCN3641

DSCN3642

DSCN3294

voilà c'est tout pour ce quartier de ferrières un des moins pittoresques de Martiques, mes prochains articles porteront sur le quartier de l'île si beau et merveilleux.