Nous finissons notre visite du vieil Istres avec la chapelle NOTRE DAME DE BEAUVOIR.

Notre Dame de Beauvoir. Il y eu tout d’abord une chapelle liée au château seigneurial construit au sommet du centre ancien avant l’apparition au XIIème siècle de cette église romane qui engloba certainement la chapelle primitive. Une Sainte Marie apparait pour la première fois en 1186 : ecclesiam Sancte Marie puis comme paroisse dans des textes de 1285 (ecclesiae beatae Mariae parochialis de Istrio). Elle changea ensuite d’appellation à partir du XVème siècle (ecclesia beate Marie de bellovisu en 1420). D’où ses surnoms de Belveyre, Beauvezer et Beauvoir, des synonymes en fait. L’emplacement haut perché de Notre Dame offre un panorama depuis lequel il fait beau … voir … alors que le belveyre est une forme d’ancien français précédant notre belvédère moderne. Notre chère Dame a subi à maintes reprises les caprices du temps, de la météo et de ses gestionnaires. Ce qui impliqua divers agrandissements et restaurations. La nef écroulée en 1708 fut reconstruite dans un style architectural plus Renaissance en 1720. Puis l’église fut pillée et abandonnée pendant la Révolution. Rénovée, le clocher, déjà frappé plusieurs fois par la foudre en 1788 et 1831, s’écroula en 1835, un accident qui fit cinq victimes. Trois années plus tard, fut érigé le clocher actuel, à l’est du précédent. Puis le bâtiment fut ébranlé en 1909 par le tremblement de terre de Lambesc avant d’être de nouveau secoué par l’explosion du dépôt de munitions de Baussenq (en Crau) en 1918. Puis ce fut les dommages de guerre avec une toiture entièrement à refaire au début des années 50 : les allemands avaient installé pendant leur occupation de la base, un observatoire anti-aérien. L’usure du temps persistait toujours pour ce joyau inscrit à l’inventaire des monuments historiques depuis le 14 octobre 1997. En 1966, l’autel fut remplacé en pierre de Rognes. A partir de 2011, façades, parvis ainsi que 1000 m² de toiture ont dû être restaurés dans le cadre du Grand Istres pour préserver ce patrimoine historique. L’église possède une orgue achetée en 1843 au chanoine Guielmy d’Arles et provient probablement de l’ancien couvent dominicain de Tarascon. Elle a été restaurée en 1976. L’intérieur de l’église abrite des objets classés monuments historiques depuis 1969 : un bénitier en pierre décoré d’écus (XVème siècle marqué aux initiales GD, probablement Guillaume Dedons), une niche des fonds baptismaux (XVIème siècle), une vierge à l’enfant en bois doré (XVIIème siècle) et un Christ en croix du XVIème siècle. Notre Dame de Beauvoir est inscrite au titre des Monuments Historiques. A gauche, face à l’église se situe une placette où se trouvait la chapelle des Pénitents Blancs, rasée après la seconde guerre mondiale.Voici les photos.

DSCN4956

le clocher de l'église du vieil istres fermée aussi

DSCN4966

DSCN4967

DSCN4968

DSCN4971

DSCN4972

DSCN4973

DSCN4982

DSCN4974

La voici NOTRE DAME DE BEAUVOIR.

DSCN4976

comme vous le voyez elle était fermée mais j'ai pris ce que j'ai pu de l'extérieur.

DSCN4977

DSCN4978

DSCN4979

DSCN4980

Vue de l'autre coté

DSCN4987

DSCN4989

DSCN4990

et c'est ainsi que ce termine notre visite du Vieil Istres. çà vous a plu? j'espère.